Divers

Quand lire devient une corvée ou pourquoi j’ai décidé d’arrêter tous mes partenariats…

Aah, les partenariats… Ce principe d’un livre contre une chronique qui parait tellement alléchant et qui est la cause de bon nombre d’inscriptions sur Instagram (ne dites pas le contraire, on y a tous pensé !)

Et si la réalité était toute autre ? Si ce qu’on prenait tous pour le Saint Graal était en fait un véritable fléau, détruisant plaisir de lire de par ses contraintes ?

XUHX8781.jpgOn a tous rêvé, à notre inscription sur Instagram, avoir accès un jour à un partenariat. Le jour où on m’a annoncé que j’avais été sélectionnée parmi une multitude de comptes, pour partager mes chroniques en échange de livres, ça a été pour moi carrément jouissif. La simple idée de savoir que ce que je faisais plaisait m’a fait un bien fou et m’a donné encore davantage envie de partager mes lectures sur cette belle communauté qu’est Bookstagram.


 

Mais j’ai vite déchanté, car c’est là que le bât blesse

On a eu une bonne nouvelle et on en veut d’autres alors on continue à postuler à gauche à droite, c’est vrai quoi un livre de plus qu’est-ce que ça change ? On oublie qu’on a accepté de s’engager et que partenariat = devoirs. Le devoir de lire le livre et de rendre sa chronique en un mois, parfois trois semaines ! Sans compter les nombreux rappels, les « tu en es où ? », les « je n’ai toujours pas reçu ta chronique », mais aussi les règles propres à chaque ME comme faire de la pub pour les livres, publier son avis sur une plateforme de partage comme Amazon ou Booknode, et j’en passe.

On sait tous, ou presque, pourquoi j’ai décidé d’arrêter mon partenariat avec Hugo Roman, et si vous ne le savez pas, je vous invite à aller lire mon article juste ici. Mais aujourd’hui je vous explique pourquoi j’ai décidé de stopper mes autres partenariats et de ne plus en accepter ni postuler pour aucun autre pour un bon moment.


Le stress accompagne mes lectures

On vous l’a suffisamment répété, les partenariats, c’est un vrai travail ! Recevoir un service presse, c’est cool et surtout, c’est gratifiant, on est d’accord. Et rien de tel pour reprendre confiance en soi. Malheureusement pour moi, le stress a vite pris le pas sur le plaisir.

Il faut savoir que mon rythme de vie a considérablement changé depuis le mois de septembre, et entre les partenariats, les services-presse occasionnels, les demandes d’auteurs, les lectures pour le travail… je me suis rapidement retrouvée noyée et il m’est devenu impossible de respecter les échéances fixées.

Récemment, je me suis rendu compte à quel point ces lectures me stressaient. Je n’avais pas spécialement envie de lire ces livres-là mais j’y était obligée, étant déjà en retard dans mes chroniques. Très vite, j’ai dû mettre de côté toutes les lectures qui me faisaient envie afin de me concentrer sur les lectures « urgentes ».


Des obligations là où il ne devrait pas y en avoir

Je me suis sentie obligée de lire, obligée de tenir mon blog, obligée de poster… alors que j’avais parfois simplement envie de me reposer, de laisser le blog à l’abandon, de prendre du temps pour moi, etc. Mes partenariats sont devenus des corvées, et je suis la première attristée par ce constat.

Je n’ai pas le profil pour ce genre d’engagement, j’aime choisir mes lectures sur le moment, je ne prépare d’ailleurs jamais de PAL pour le mois car mes lectures sont choisies selon mes humeurs et ici, ça m’était tout simplement devenu impossible d’agir ainsi.

Depuis le mois d’août, je n’ai lu que un ou deux livres pour MOI. Je me suis consacrée entièrement aux autres, à mes engagements. J’ai donné tellement de mon temps que je me retrouve aujourd’hui épuisée.


Prendre conscience de la réalité

C’est en achetant de nouveaux livres que je me suis rendu compte du cercle vicieux dans lequel j’étais entrée. Je suis rentrée chez moi, heureuse de mes nouvelles acquisitions puis je me suis posée la question : « Quand est-ce que je vais bien pouvoir les lire ? » triste constat de se dire qu’on n’en aura pas l’occasion avant un bon bout de temps si la situation reste telle qu’elle est aujourd’hui.

Et c’est à ce moment précis que j’ai décidé de tout stopper. Je n’ai pas besoin des partenariats. Je m’en rends compte aujourd’hui. Je trouve ça valorisant et j’adore ce principe d’échange et de découverte de livres vers lesquels je n’aurais pas forcément été de moi-même, mais je préfère le faire sans contrainte et sans aucune condition.

Ça fait déjà un petit moment maintenant que je refuse certains livres, que j’ai arrêté d’en demander aux maisons d’éditions avec lesquelles j’avais déjà « travaillé » et je me suis dépêchée de terminer mes derniers services-presse pour pouvoir envoyer mon mail de résiliation et laisser toute ce stress derrière moi une bonne fois pour toute.


Une belle conclusion

Le plus important, c’est que je me sens bien plus légère depuis que j’ai pris cette décision, et pour la première fois, j’ai envie de préparer une belle pile à lire pour le mois de novembre afin de lire tous ces livres qui me font envie depuis tellement longtemps mais que j’ai dû laisser de coté. D’ailleurs je prépare un article pour la semaine prochaine à ce sujet : « Ces livres qui moisissent dans ma PAL« , j’espère qu’il vous plaira !

Tout ça pour vous dire : réfléchissez bien avant d’accepter un partenariat. C’est une super opportunité, on est d’accord. Mais soyez sûrs, avant d’accepter, que vous pourrez gérer. Ne faites pas l’erreur comme moi de vous retrouver submergés. Même si il est évident que nous sommes tous différents et que ma façon de faire n’était sans doute juste pas la bonne. Il y a de nombreuses personnes qui prennent plaisir à avoir un grand nombre de partenariat et c’est tant mieux pour eux !


Je crois que je vais m’arrêter là, cet article est déjà bien trop long. J’ai enfin pu lâcher tout ce que je ressentais au fond de moi et ça me fait un bien fou ! N’hésitez pas à me laisser votre ressenti, ce que vous pensez, vous, des partenariats ou à laisser des conseils sur votre façon de gérer l’accumulation de services-presse. C’est toujours intéressant de connaitre le point de vue d’autres personnes qui sont dans cette situation.

Merci de m’avoir lue et on se retrouve très vite pour un nouvel article ! D’ailleurs mon petit doigt me dit que ma dernière chronique liée à un partenariat sera publiée dans le courant de la semaine prochaine…

Confettis et papillons,
image

Publicités

24 commentaires sur “Quand lire devient une corvée ou pourquoi j’ai décidé d’arrêter tous mes partenariats…

  1. Un article qui m’a vraiment donné à réfléchir. Personnellement, je n’ai pas de partenariats et j’ai déjà pas mal constaté que ceux qui en ont n’ont plus ce plaisir de lire ce qu’ils souhaitent vraiment et je trouve ça dommage.. Je ne savais pas que les partenariats tuaient autant le plaisir de lire (parce que t’es loin d’être la seule..).
    En tout cas, j’espère de tout cœur que ça ira mieux maintenant, on est déjà bien stressé par la vie, c’est pas la peine d’en rajouter avec les livres. Profites bien de tes lectures qui te donneront vraiment et sincèrement du plaisir ! ❤️

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton gentil commentaire ! C’st Vrai que j’ai aussi pu remarqué que je n’etais Pas la seule et j’enrends Trop souvent en story des « il faut absolument que je le finisse ce week-end, j’ai encore tout ça à lire et blablabla » c’est vraiment dommage, mais c’est vrai aussi qu’il y en a qui se complaisent dans ce système.
      J’ai hâte de recommencer à lire des livres pour moi seule, j’ai tellement de choix que je ne sais même pas quoi choisir 😂
      Gros bisou et merci pour ton passage ! 😘

      Aimé par 1 personne

  2. Je découvre ton blog bien que je te suive depuis un petit moment sur insta. Je sais… je ne traîne pas suffisamment sur les blogs mais bon… Je préserve ma PAL. 😉 Pour en revenir à ton article, je suis vraiment heureuse pour toi si tu te sent plus libre de tes lectures désormais. Je suis d’accord avec toi sur le fait que les partenariats peuvent vite devenir un engrenage. Il faut savoir se limiter ou comme tu l’as fait abandonner. En tout cas, je te souhaite de pouvoir lire ce qui te fait vraiment envie et te souhaite de belles lectures. Bisous ma belle.

    Aimé par 1 personne

    1. Exactement, c’est un choix bien réfléchi et je ne doute pas que je serai plus épanouie ainsi ! Et si un jour je décide de me relancer là dedans je saurai faire les bons choix et me limiter à ce qui me convient ☺️ Merci beaucoup pour ton commentaire, à très vite !

      Aimé par 1 personne

      1. Tu as bien raison. C’est le plus sage. Je t’en prie, ça m’a fait plaisir. D’autant plus de me pencher sur ton blog, je le suivrais plus assidûment. C’était un plaisir de papoter. À bientôt. 😉

        Aimé par 1 personne

  3. Je ne peux que te comprendre. Avant d’être auteur, j’avais un blog avec trois amis et nous avions pas mal de SP, sans parler des challenges qu’on s’imposait. Tout est devenu beaucoup trop lourd pour moi et j’ai tout arrêté. Depuis, j’ai même arrêté le blog (eux aussi) parce que c’était devenu une corvée de faire mes chroniques, je ne voulais plus finir mes livres parce que je savais que derrière la chronique m’attendait… Je me sens beaucoup mieux maintenant que je n’ai plus cette charge. Ceci dit, je n’ai plus vraiment le temps de lire donc… xD
    En tout cas, j’espère que tu te sentiras mieux maintenant que tu as pris cette décision ♡

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne connaissais pas du tout cette anecdote ! Comme quoi, il faut savoir s’écouter… j’ai aussi tendance à voir le blog comme une corvée, la seule chose que j’aime y faire ce sont les articles un peu différents comme celui-ci, mais je le fais très rarement donc bon… xD
      Merci pour ton passage, ma douce Erika !

      J'aime

  4. Comme je te comprends ! Avoir subi le piratage de mon site l’an dernier m’a tellement mis une claque, que j’ai posté très peu d’articles sur mon blog. Alors qu’en idées et chroniques déjà écrites depuis longtemps j’ai ai énormément. Sauf que je ne trouvais jamais le bon moment pour le faire. Quand tu as pas mal de choses à penser et à gérer dans ta vie professionnelle et personnelle et que tu vois comment sont les gens maintenant avec les réseaux sociaux (vouloir plus que ce qu’on a déjà, se quantifié qu’aux chiffres, se prendre le chignon parce que truc a reçu tel livre, ou pire encore que les « gros comptes » parlent qu’entre eux et ne prennent plus le temps de partager avec les petits, ou bien que tout le monde deviennent flemmards parce qu’il n’y a plus l’envie, la passion du partage), tout ça est trop lourd parfois.
    Ce qui m’est tombé sur la tête l’été dernier m’a vraiment fait prendre conscience que rien n’est acquis. Que les partenaires peuvent vraiment te la mettre à l’envers aussi. Que tout le monde est envieux de tout. Même si j’ai encore quelques collaborations, je n’ai gardé que celles qui font me sentir bien, dont les échanges apportent quelque chose en plus et elles sont toutes au couant que je ne peux lire en 1 mois parce que je suis également étudiante à distance. Ce qui me prend beaucoup d’énergie aussi et que je n’ai pas envie de loupé puisque je paye mes cours et que j’ai mon avenir pro entre mes mains. Je l’ai encore dit à un éditeur y a quelques semaines qui m’avait carrément envoyer un mail pour savoir quand arrivait la chronique à minuit passé !! J’étais tellement énervée que j’ai répondu ce qui me venait et je leur ai dit « ce n’est pas à cette heure-ci qu’il faut me parler de ça. Si votre métier se résume à pister les gens H24 et à lire des bouquins, eh bien ce n’est pas mon cas »

    Cette année a vraiment été riche et j’ai pu relire Twilight et mon Dieu… C’etait génial !! C’est quand tu prends ce temps-là que tu te dis « faut vraiment que j’arrête de suivre les autres et que je fasse comme j’en ai envie »

    Aimé par 1 personne

    1. Le comportement des autres ça c’est un autre problème, et je ne suis pas d’accord avec tout ce que tu dis mais je peux comprendre ton ressenti. La seule chose c’est de savoir trouver sa place dans tout ce monde car on est vite étouffé. Le principal c’est de garder en tête que si on ait quelque chose c’est parce qu’on a envie de le faire et qu’on aime le faire (que ce soit oublier, faire des concours, répondre aux stories, etc.) sans avoir toujours cette idée d’obligation.
      J’ai hâte de recommencer à faire tout ça pour le plaisir et surtout de choisir ma prochaine lecture !

      J'aime

  5. Je n’ai aucun partenariat (pas assez connue sans doute) et je trouve que je ne m’en porte pas plus mal. Ça me permet de choisir mes lectures sur un coup de tête, de prendre un livre juste parce que j’en ai envie et de le lire au rythme que je veux.
    C’est comme n’importe quelle activité, quand ce qui était un plaisir devient une corvée, il faut lever le pied, se rappeler pourquoi on fait ça et éliminer ce qui pose problème. Tu as fait le bon choix, la lecture (comme l’écriture ou beaucoup d’autres choses, d’ailleurs) doit rester un plaisir, on a déjà tellement de corvées à remplir dans la vie. 😉

    Aimé par 1 personne

  6. Je me reconnais totalement dans ton article. J’ai vécu la même chose. Un trop plein, une démotivation, une remise en question et un STOP ! Assez. J’ai mis des mois à reprendre petit à petit mon blog sans culpabiliser du manque de nouveautés. Aujourd’hui, je poste à mon rythme et sur les livres dont j’ai vraiment envie de parler. Et ça fait du bien !

    Aimé par 1 personne

  7. Un article très intéressant 🙂 Depuis que je regarde des vidéos booktube, j’ai entendu le témoignage de plusieurs youtubeuses qui, justement, parlaient du revers de médaille des « partenariats ». Je pense aussi qu’il peut avoir ce problème. Mais ça peut ne pas être un « problème » si on se connaît suffisamment et que l’on est raisonnable.

    Personnellement, je sais qu’il me faut un certain temps pour lire un roman. Comme tout le monde, c’est plus rapide quand je lis un manga ou un roman court (moins de 200 pages). Partant de ce constat, je ne m’intéresse qu’à ce type de livres si je veux un partenariat parce que je sais que je serai, par principe, capable de les lire en temps et en heure.

    Je n’ai pas de partenariat à proprement parlé, dans le sens « qui est régulier ». J’utilise assez régulièrement la Masse critique de Babelio, si un titre ou plusieurs m’intéressent dans le mois de telle masse critique. Sur Facebook, il arrive aussi que certaines maisons d’édition proposent quelques uns de leurs titres (format ebook) si on veut les chroniquer. J’ai déjà été sélectionnée pour deux titres : « Déviants » (éditions Les plumes du Web ; roman que je n’ai pas du tout aimé, d’ailleurs…) et « Pistaches et crustacés » (éditions Rebelle). Et clairement, ça me convient parfaitement comme ça 🙂

    J'aime

    1. Et je vois pas mal de personnes utiliser le site Netgalley, où là aussi on décide de postuler pour tel ou tel titre numérique. Il y a un libre arbitre qui permet de s’organiser entre lectures personnelles et service-presse. Mais c’est vrai que le mieux, c’est bien sûr de ne pas du tout se prendre la tête et de lire ce que l’on a envie à l’instant T ^^

      J'aime

      1. Je n’ai pas du tout l’impression d’avoir exagéré dans mes services-presse car je sais que j’étais capable de tout lire, mais ce qui me bloque vraiment c’est cette obligation à devoir lire tel livre en priorité alors que je n’en ai pas forcément envie. Et de ce fait, ça se ressent sur mon avis qui est alors plus mitigé car pas d’humeur pour telle lecture, etc.
        Il y a plein de facteurs qui entrent en jeu, mais comme tu dis, je crois que le principal c’est de se connaitre et de savoir s’écouter. Chacun à une façon bien à lui de gérer et heureusement 🙂 Et pour moi c’est le plaisir qui prime sur le reste donc si je n’en ressens plus, c’est qu’il faut que je fasse autrement, donc cette décision de tout arrêter hahah !
        Merci pour ton commentaire !

        Aimé par 1 personne

      2. Ah non, pour le coup, je ne parlais pas de toi ! Je ne connais rien de ton nombre de SP, donc je ne peux rien dire ^^ Oui je comprends, ça m’arrive aussi.
        Tu as bien fait de t’écouter 🙂 Booktube/bookstagram a parfois tendance, sans le vouloir, à nous inciter à lire toujours plus. Sauf qu’il faut s’écouter et lire pour le plaisir, comme tu dis 🙂

        Aimé par 1 personne

  8. Super article Fanny. J’ai adoré car j’avais déjà entendu parler de l’envers du décors des partenariats … les 2/3 premiers je pensais qu’ils exagéraient … Mais petit à petit à force de voir des articles comme le tien et de parler avec des personnes qui ont des partenariats, cela donne de moins en moins envie. Il est vrai qu’on souhaite tous (ou quasi du moins) avoir un partenariat en venant sur bookstagram etc … j’en fais partie HAHAHA ^^ ! Il est vrai que je désirerai toujours avoir au moins un partenariat mais avec des maisons d’éditions un peu moins connue. Quand je vais chez Club ou Fnac etc je vois toujours les même maisons d’éditions … Les autres plus petites jamais. et pour découvrir leurs livres c’est pas toujours facile je trouve c’est pourquoi je souhaiterai en avoir une avec l’un d’eux. Mais ce n’est pas vital je suis plus ici pour le plaisir. Je me fais toujours une PAL et au final c’est rare quand je la suis MDR. Car je choisis aussi selon mon humeur du moment !
    Tant que tu te sens mieux c’est le principal tu as eu raison de stopper si ça te permet de  »respirer » enfin ! 😀
    Bisous bisous et à bien vite 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton mot ma belle ! Moi j’entends beaucoup de gens se plaindre mais très peu agir donc à voir aussi si c’est pas des fausses plaintes ahaha ! Mais carrément, rien de tel que les petites maisons d’éditions, j’ai découvert des perles ainsi et les seuls gros problèmes que j’ai eu c’était avec une maison d’édition un peu plus « grosse » donc comme quoi… Si un jour je décide de me tourner à nouveau vers ce système, c’est vers ça que j’irai aussi parce que beaucoup moins de pression 🙂
      À bientôt ptit chat !!

      Aimé par 1 personne

      1. oui c’est vrai que très peu agissent malheureusement .. :/ Bon après moi avec mon petit compte je serai surement pas acceptée de suite hahaha mais bon tant pis en attendant je parle de livre, j’en découvre et je fais de nouvelles rencontres aussi 😀 ! Bisous bisous !

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s