Divers

[Plagiat] Tina Ayme

P L A G I A T

« Acte de quelqu’un qui, dans le domaine artistique ou littéraire, donne pour sien ce qu’il a pris à l’œuvre d’un autre. »
« Ce qui est emprunté, copié, démarqué. »

Le Larousse en ligne 


Je pensais que le plagiat était un acte réservé aux étudiants, que jamais un auteur ne se rabaisserait à cet acte misérable, et frauduleux qui plus est. J’avais tort.

Hier, en pleine lecture de You Kill me Baby, troisième opus de la saga You Kill me Boy de Tina Ayme, je me suis retrouvé face à un cas de plagiat gros comme une maison.

Pour preuve, voici le texte de Tina Ayme :

« On n’est pas toujours d’accord, en fait, on n’est jamais d’accord sur rien, on se bagarre tout le temps et on se teste mutuellement. Mais en dépit de nos différences, nous avons une chose très importante en commun : nous sommes fous l’un de l’autre… »

Et voici maintenant la citation originale de Nicholas Sparks dans N’oublie Jamais :

« Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences, ils avaient une chose très importante en commun, ils étaient fous l’un de l’autre… »

Aucune mention n’est faite à l’auteur, aucune source n’est citée. Cette citation apparait juste comme si elle venait de l’imagination de Tina Ayme, ce qui est absolument scandaleux.

Je n’ai absolument pas compris la démarche de l’auteure, car son livre était plutôt bien, mais en se rabaissant à plagier, elle a juste tout gâché. Ce n’est qu’un paragraphe sur 350 pages, mais ce paragraphe a démoli tout ce que je pensais jusque là, que ce soit à propos de la saga ou de l’auteure. Voici la saga en question :

                    you-kill-me,-tome-1---you-kill-me-boy-1029400-264-432          you-kill-me-02          9782755645705

Voici également une phrase du prologue de ce tome 3 :

« Je n’avais jamais réfléchi à la façon dont je mourrais. »

Qui ressemble étrangement à la première phrase du prologue de Twilight – Fascination :

« Je n’ai jamais beaucoup réfléchi à la manière dont je mourrais […]. »

Pour les similitudes entre le tome 1 et la saga After, je vous invite à aller lire la chronique de Bettie Rose Books qui en parlait, juste ici.

***

Face à cette situation à laquelle je n’avais encore jamais été confrontée, je me suis sentie réellement démunie. J’ai alors pensé : « Que puis-je faire pour dénoncer l’auteur ? »

Voilà donc les démarches que j’ai entreprises :

  • J’ai publié une story sur mon compte Instagram démontrant par A + B qu’il y avait eu plagiat (preuve à l’appui), ce qui a donné lieu à de nombreuses réactions de votre part.
  • J’ai dénoncé le plagiat sur Amazon et Goodreads.
  • J’ai déposé un commentaire sous une photo de l’auteure en dénonçant à nouveau ce plagiat. L’auteure s’est contentée de supprimer mon commentaire sans y donner suite.
  • Je publie maintenant cet article pour donner du poids à ma parole mais aussi pour expliquer la situation dans sa globalité et faire part de mon ressenti.
  • J’ai envoyé un mail à Hugo Roman, la maison d’édition qui m’a envoyé ce roman (puisqu’il s’agit d’un partenariat), dans lequel j’ai fait part de ce que je pense de leur auteur et auquel j’ai joint cet article.
  • J’ai contacté les éditions Michel Lafon, Robert Laffont et Gallimard ainsi que les auteurs concernés, Marc Levy et Anna Gavalda, et j’espère avoir des retours rapidement.

Je mène donc un véritable combat pour faire éclater la vérité !

***

Mais ce n’est pas tout, suite à mes différentes stories sur Instagram, j’ai appris par plusieurs d’entre vous que Tina Ayme n’en était pas à son premier plagiat, ce qui me met hors de moi. Comment peut-on continuer à publier une auteure qui se permet de voler le travail des autres ? Car oui, c’est du vol intellectuel et c’est puni par la loi !

En effet, Tina Ayme, en plagiant, sachez que vous vous exposez à une peine de prison de 3 ans et à une amende de 300.000€, de quoi y réfléchir à deux fois non ?

***

Après cette mauvaise expérience, je vais être d’autant plus attentive à ce que je lis. Je sais maintenant qu’être auteur n’empêche pas d’être crapuleux.

Merci à tous de m’avoir lue et pour tous vos retours sur Instagram. Je vous tiendrai bien évidemment au courant de l’évolution de cette histoire.


Update

L’auteure a tenté de communiquer avec moi. Je répète, l’auteure a tenté de communiquer avec moi.

Après avoir osé me demander quel était mon problème (je lui ai donc rafraîchi la mémoire), elle m’a demandé des explications sur le fait que je ne sois pas allée la contacter avant de l’afficher. Ce à quoi je lui ai répondu que je l’avais fait, mais qu’elle n’avait simplement pas pris la peine de me répondre et s’était contentée de supprimer mon commentaire.

Elle m’a ensuite signalé qu’elle ne défendrait ses écrit devant personne si ce n’est la justice, s’il fallait en passer par là. (Ce sont ses mots je vous assure). Elle m’a également demandé si je pensais sérieusement qu’une grande maison d’édition comme Hugo Roman publierait vraiment un roman contenant un plagiat. Mais surtout, elle a eu le culot de me dire que c’était normal qu’il y ait des « ressemblances » avec certains romans qu’elle aurait lus !

Bref, je lui ai « gentillement » expliqué que l’histoire était loin d’être finie, que j’avais déjà contacté Hugo Roman et que Michel Lafon suivrait bientôt.


Update

D’autres cas de plagiats de cette auteure m’ont été rapportés. Voilà notamment une phrase issue du tome 3 de sa saga Les Anges :

« Tu vis parce que tu vis. Parce que tu n’es pas mort. »

Complètement recopiée d’un poème de Henry de Maculi sorti en 2009 :

« Tu vis parce que tu vis, parce que tu n’es pas mort. »

La seule chose qui change ? Une virgule à la place du point.

Dans le deuxième tome de You Kill me Boy, on trouve :

« Je suis une ombre dans ta vie, tu es bien plus que ça dans la mienne et ça me fait du mal. »

Et la citation dans Le Voleur d’Ombre de Marc Levy :

« Je suis une ombre dans ta vie, tu es bien plus que ça dans la mienne et ça me fait du mal. »

Ah. Ben c’est la même, c’est étonnant.

Toujours dans You Kill me Girl (décidément), elle a écrit :

« Je suis partie vivre loin pour m’éloigner de lui. Mais il n’y a pas de distance assez lointaine quand on aime. Il suffit d’un gars dans la rue qui lui ressemble pour que je le voie marcher, que ma main griffonne son nom sur une feuille de papier pour le faire apparaitre, que je ferme les yeux pour voir les siens, que je m’enferme dans le silence pour entendre sa voix.« 

Maintenant, la citation originale de Marc Levy dans Vous Revoir :

« Je suis parti vivre à l’étranger pour m’éloigner d’elle. Mais il n’y a pas de distance assez lointaine quand on aime. Il suffisait qu’une femme dans la rue lui ressemble pour que je la voie marcher, que ma main griffonne son nom sur une feuille de papier pour la faire apparaître, que je ferme les yeux pour voir les siens, que je m’enferme dans le silence pour entendre sa voix.« 

Voici encore une autre citation dont plusieurs d’entre vous m’ont parlée et je ne peux plus faire comme si elle n’existait pas. En gras, tous les passages identiques à la citation originale. Dans sa saga Les Anges à nouveau (tome 2), Tina Ayme écrivait :

« Toi, t’es pas comme les autres. T’as un truc qui change, ce truc qui transperce l’âme, tu vois de quoi je parle ? Puis t’as ce regard, qui interpelle les gens, celui qui dit que t’as besoin d’aide et que t’es complètement à côté de la plaque. T’es pas normale, mais vraiment pas normale. T’as ce putain de sourire qui a l’air de dire,  »j’emmerde tout le monde, puis j’emmerde la vie aussi », t’as cette façon de marcher aussi qui trahit ton sourire. Et t’as beau faire la dure, la forte, l’insensible, l’orgueilleuse, l’insolente, l’intouchable, ça se voit au premier coup d’oeil, et à force, t’es plus crédible. Ça se voit que tu ne vas pas bien, qu’à tout moment tu peux t’effondrer. Qu’il suffit qu’on te bouscule un peu fort pour que tu finisses par tomber. Mais toi, t’es inoubliable. T’es pas le genre de fille qu’on oublie comme ça, en claquant des doigts. Toi, t’es un ouragan. Tu laisses des séquelles et des traces de ton passage, et ça, partout où tu vas. Puis toi, t’es comme la pluie aussi. T’es belle à regarder, ça en devient même tout drôle parfois. Tu sens l’espoir et tu sens la vie. Et t’es là, tu débarques, et tu sèmes tes petits bouts de toi, puis tu t’en vas. Bordel. T’es tellement de choses à la foisT’es comme un vieux souvenir qu’on n’arrive pas à effacer. Et putain, ça me fait peur tout ça. »

Voilà maintenant la citation d’Anna Gavalda issue de son livre « Ensemble c’est tout » (qui est peut-être faussement attribuée à Anna Gavalda en fait, mais plagiée quand même) :

« Toi t’es différente. T’as un truc qui change, qui chamboule tout, ce truc qui transperce l’âme, tu vois de quoi je parle ? Puis t’as ce regard dans la face, qui interpelle les gens, ce regard qui dit que t’as besoin d’aide et que t’es complètement à côté de la plaque. T’es pas normale, mais vraiment pas normale. T’as ce sourire de conne, oui de conne, celui qui à l’air de dire  »j’emmerde tout le monde, puis j’emmerde la vie aussi », t’as cette façon de marcher aussi qui trahit ton sourire. Parce que t’as beau faire la dure, la forte, l’insensible, la sarcastique, l’orgueilleuse, la cynique, l’intouchable, ça se voit au premier coup d’oeil, et à force t’es plus crédible. Ça se voit que tu vas pas bien, qu’à tout moment tu peux t’écrouler. Qu’il suffit qu’on te bouscule un peu fort, pour que tu finisses par tomber. Mais toi, t’es inoubliable. T’es pas le genre de fille qu’on oublie comme ça, du jour au lendemain. Toi t’es un ouragan. Tu laisses des séquelles et des traces de ton passage, et ça, partout où tu vas. Puis toi, t’es comme la pluie aussi. T’es belle à regarder, ça en devient même tout drôle des fois. Tu pues l’humanité, tu pues la nuit. Tu sens l’espoir et tu sens la vie. Et t’es là, tu débarques, tu sèmes tes petits bouts de toi, puis tu t’en vas. Bordel. T’es tellement de choses à la fois. Tu donnes envie à un flemmard de se bouger le cul, à un fumeur d’arrêter de fumer, à un amoureux brisé d’aimer. T’es comme un vieux souvenir, qu’on arrive pas à effacer. T’es ancré dans le regard des gens, t’es ancré dans leur réalité. »

La règle internationale veut qu’un plagiat est un plagiat à partir du moment où on a une suite ininterrompue de 8 notes identiques. Je pense qu’on a largement dépassé ce nombre.

Tina Ayme, comment osez-vous encore parler de ressemblance ? Vous en êtes à un tel niveau d’hypocrisie que le mieux pour vous serait encore simplement de reconnaitre vos torts.

Le plus drôle dans tout ça ? Il m’est venu l’idée de prendre une phrase au hasard, toujours dans son tome 2 des Anges, et de vérifier sur Google si elle ne venait pas aussi de quelqu’un d’autre. Je choisis ce paragraphe là, qui me parait un peu trop bien écrit pour un esprit limité comme celui de cette auteure, d’après ce que j’ai pu en voir :

« Tu crois que je contrôle quoi que ce soit peut-être ?! Que je ne voudrais pas te sortir de ma tête ! Bah si ! Tu crois que ça me plaît, que ce soit toi qui occupes mes pensées tous les jours, tous les soirs et que j’en suis à me rendre compte que tu me manques ?! C’est dingue, c’est tragique, ça pue la merde, l’insécurité, ça pue le tabac, la drogue et toutes ces conneries qui me détruisent, mais ne me détruiront jamais autant que toi. C’est fatal, c’est horrible, c’est terrifiant le manque d’affection, tu m’as sorti du vide pour me foutre dans le néant !« 

je retape une phrase de ce paragraphe dans Google (la dernière précisément) et voilà sur quoi je tombe :

« Mais tu sais quoi même avec tout ce que tu fais, tu me manques, c’est dingue, c’est tragique, ça pue la merde, l’insécurité, le manque maladif, la maladie, ouais, ça pue le tabac, la drogue, toutes ces conneries qui me détruisent, mais qui ne me détruiront jamais autant que toi, c’est fatidique, c’est horrible, c’est terrifiant le manque d’affection, tu m’as sorti du vide pour me foutre dans le néant.« 

Cet extrait vient d’un « journal intime » d’une fille sur Wattpad dont voici le lien : Texte d’une inconnue.

Y a-t-il une seule foutue chose qui vienne de l’imagination de cette auteure ? Je suis scandalisée par tout ce que j’apprends et cet après-midi je contacterai les éditions Michel Lafon, Robert Laffont, Marc Levy, les éditions Gallimard et Anna Gavalda, il y en a bien un qui m’entendra !


Update 02 août 2018

Hello tout le monde !

Vous êtes très nombreux à me demander encore des nouvelles sur l’affaire Tina Ayme, je reviens donc avec un nouvel update pour vous faire un résumé de toutes les nouvelles choses concernant cette histoire (c’est-à-dire : pas grande chose).

Tout d’abord, il faut savoir que depuis le communiqué d’Hugo Romance expliquant qu’ils prenaient cette histoire très au sérieux, la maison d’édition fait l’autruche et ne communique plus à ce sujet, se rabattant sur l’excuse du « notre service juridique s’occupe de l’affaire ». Un bon moyen de tasser l’histoire en espérant que les gens oublient. Et le pire, c’est que ça marche. Sauf que… en voulant trop faire comme si de rien n’était, voilà qu’Hugo Romance se permet de publier le quatrième et dernier tome de la saga Les Anges de… Tina Ayme. Aucune publicité ne sera faite, aucun éclat, non ; tout est fait en douce dans le dos du lecteur. De plus, elle est également toujours à l’affiche du festival new romance prévu en octobre. Bref, on se fout de nous et de notre avis.

Alors, j’ai pris le temps de me poser et de réfléchir à tout ça pendant mes vacances et cette distance m’a fait un bien fou. C’est donc ressourcée que j’ai pris la décision d’arrêter mon partenariat avec cette maison d’édition qui pour moi est fourbe et complètement vendue. Tant qu’aucune décision n’avait été prise, je leur laissais le bénéfice du doute. Mais avec la sortie de ce tome en tout connaissance de cause, je ne peux tout simplement plus faire la promotion d’une ME qui va à l’encontre de mes valeurs et de ce que je pense.

On est nombreux à être indignés par cette façon de faire mais très peu à essayer de faire bouger les choses. Je vous laisse d’ailleurs juste ici le lien vers l’article de Julie qui explique pourquoi elle a décidé de tourner le dos à Hugo Romance et dans lequel vous aurez des détails sur les réponses qu’a pu donner la ME quand des nouvelles concernant l’affaire lui ont été demandées.

Tout ça pour vous dire que : presque deux mois après la découverte du plagiat, les choses sont loin d’avoir bougées, au contraire, elle stagnent et je dirais même qu’elles ont tendances à se tasser. En tant que simple lectrice lambda, je suis complètement dépassée par cette histoire qui ne mène finalement à rien. Je ne pense pas qu’on puisse réussir à 2, à 5 ou même à 10 à mettre une pression suffisante pour que les choses bougent…

Par contre, je peux boycotter tous ceux qui continueront à faire la pub de cette femme qui pour moi n’est PAS une auteure. C’est pourquoi j’ai décidé de virer tout ceux qui parleraient encore de ses livres en bien. Libre à vous de ne pas prendre part au débat, par contre faire la promotion du plagiat quand on est lecteur, voire parfois même partenaire, c’est juste inconcevable.

Voilà, c’est tout concernant les dernières nouvelles. C’est maigre et pauvre et j’en suis la première peinée. J’aurais aimé avoir de bonnes nouvelles à annoncer, mais la vérité c’est que rien n’a changé et qu’on est surtout pris pour des cons… Je reviendrai vers vous s’il y a du nouveau, mais j’en doute.

Merci pour votre soutien infaillible tout au long de cette histoire !

image

PS : pour ceux que ça intéresse, Tina Ayme a publié une communication sur sa page Tina Ayme – Auteur dans laquelle elle s’explique et fait ses « excuses ». Je ne le précise pas pour qu’on s’en prenne à elle, mais pour que ceux qui ne le savaient pas aient accès à l’information.

Publicités

179 commentaires sur “[Plagiat] Tina Ayme

  1. Je trouve que tu as très bien fait de dénoncer ces faits. Je ne connais pas cette auteure mais à la lecture de ton article, je n’ai pas envie de la découvrir car pour moi, elle n’est pas auteure. Recopier autant de phrases d’auteurs différents, c’est une honte, c’est se faire de l’argent sur le dos des autres. Si cela nous arrivait à chacun d’entre nous, est-ce que nous accepterions, est-ce que nous laisserions faire, est-ce que nous trouverions cela normal ? J’en doute. C’était donc indispensable de faire remonter l’information. La ME, si elle n’était pas informée auparavant, l’est dorénavant, et c’est à elle de faire le nécessaire. Mais il était indispensable, à mon sens, que ces faits soient énoncés pour que les auteurs soient au courant (car le plagiat est ignoble quand on sait le temps que les auteurs passent à écrire des romans), que les lecteurs soient informés (car quad on achète les livres d’un auteur, on s’attend à de l’authenticité et non pas un vulgaire copié-collé). Cette histoire montre que cette personne manque de respect aussi bien envers les auteurs qu’elle a plagié qu’envers les lecteurs qu’elle a en quelque sorte trahi !). Donc bravo pour ton combat (je ne sais pas si je me serais rendue compte de cette supercherie !) !!!

    Aimé par 2 personnes

  2. Je n’ai lu aucun des livres de cette auteur, j’ai longuement hésité pour « les anges » qui faisait visiblement un carton avant d’atterrir chez Hugo. Je crois que ce qui m’a freiné, ce sont les tatouage, ça devient d’un cliché… bref! J’étais sceptique au début quand j’ai lu la première partie de ton article. Plagiat ou pas plagiat, là était la question. Mais tu continues, avec preuve à l’appui et là je me dis : putain!
    Et tu sais quoi? Je suis bien contente qui a des personnes comme toi pour défendre les auteurs et leurs oeuvres! Merci pour cet article et t’être impliqué de la sorte!

    Aimé par 1 personne

      1. Hello. Désolé je ne sais pas comment laisser un commentaire. Je suis tombé sur ton blog par curiosité suite au post Facebook de Tina ; je souhaitais savoir de quelle polémique elle parlait. Et je suis assez choqué je ne m attendait pas du tout à ça de sa part, ayant adoré les anges et hésité à acheter youkillme ( chose que je ne pense pas faire pour le coup ) … Dans ton article tu dis que ce n est pas à 10 que les choses vont bouger mais je ne pense pas que les gens soient au courant. Même dans les com Facebook beaucoup disent qu ils n ont pas suivie l affaire ( dont moi =) ) enfin bref juste pour dire que cela ne prend pas d ampleur puisque le sujet n est pas suffisamment partagé ni communiqué il faut faire des recherche Google pour savoir le pourquoi du comment, chose que tu as très bien expliqué d ailleurs.

        Bonne continuation et bon courage à bientôt

        Aimé par 1 personne

      2. Si si je t’inquiète ps, l’info a bien été relayée puisque l’article a été vu près de 15.000 fois… ceux qui répondent au post de Tina, ce sont ceux qui la défendent et qui soutiennent donc le plagiat. Et évidemment à chaque fois que l’histoire ressort (ça s’est passé début juin quand même), certains l’apprennent sur le moment. Mais cela n’empêche ps que le plus grand nombre soit déjà au courant et ne prenne plus part à cette affaire.
        Merci pour ton message ! 😘

        J'aime

  3. Il y a tellement d’auteurs talentueux qui peinent à se faire publier que je trouve normal que tu dénonces ce type de personne. Son comportement est vraiment honteux et elle ne mérite pas la confiance de son lectorat (qui est bien bête de la défendre aveuglément) ni de sa maison d’édition.
    Merci à toit de nous faire économiser notre argent et j’espère sincèrement que la maison d’édition va réagi de manière adapté et se doter des outils/ressources adéquates pour détecter ce type de plagiat scandaleux à l’avenir.

    Aimé par 2 personnes

  4. Hello,
    Je te laisse ce message juste pour te dire que perso je te soutiens, tu as entièrement raison de faire ce qui est juste pour toi, personne n’a rien à redire là-dessus.
    Je n’entre pas dans la polémique mais je n’en pense pas moins.
    Je n’ai rien lu d’elle mais cela ne me tente pas du tout.
    De tout coeur avec toi.

    Aimé par 2 personnes

  5. Salut ! Je suis choquée d’apprendre que cette fille a osé s’approprier le travail d’autres personnes pour son propre bénéfice. C’est honteux! Il y a tellement d’auteurs qui luttent pour se faire remarquer, qui ont un talent phénoménal et qui pourtant n’arrive pas à percer. C’est une honte ! Je te soutiens à 100%, ta démarche est plus que compréhensible. C’est pas normal qu’elle puisse faire du profit sur une œuvre qui au final n’est même pas la sienne vu la quantité de plagiat qu’il y a dans chaque bouquin. Ce qui me choque le plus c’est qu’il y a du plagiat dans chaqu’une de ses œuvres, c’est fou ! Enfin bref, merci pour ton article!

    Aimé par 2 personnes

  6. J’ai qu’une chose à dire : c’est du bon boulot. Je comprends que l’on soit influencé par ce qu’on lit, ça ne fait aucun doute, rien ne sort jamais de nulle part. Mais de là à plagier à la virgule près des paragraphes entiers faut quand même pas déconner ! Bon courage pour ces jours qui vont s’annoncer mouvementés ^^ mais je pense que les « vrais » lecteurs, et les « vrais » auteurs, te suivent sur ce coup là 😉 Bises :*

    Aimé par 1 personne

  7. Sache que je pense que tu as très bien fait de partager ça! Autrement je n’aurai jamais été au courant, alors que dorénavant je serai très attentive! C’est quand même malheureux d’en arriver là mais il faut défendre les droits d’auteurs.. Je salue ton courage et ta détermination dans cette histoire, mais surtout ta franchise! Continue ce que tu fais, et bravo pour cet article, c’est une honte de voir de telles choses!

    Aimé par 2 personnes

  8. Une seule chose à dire : bravo !
    Quel courage de mener ce combat quand tu te fais insulter alors que ce n’est pas toi qui a mal fait dans cette histoire. Malheureusement, c’est plus facile de taper sur le lanceur d’alerte que de s’avouer qu’on s’est fait berner.
    Quand j’entends des gens dirent que ses écrits restent géniaux, arrêter les gars, c’est pas les siens ! C’est pour ça qu’ils sont bons !
    Moi je ne l’ai pas lue parce que de base je trouvais qu’elle se la racontait vraiment et son attitude vient confirmer mon opinion : en mai elle a nié, a menacé Eline de poursuites. Puis là, elle a fait pareil avec toi… Avant de disparaître quand la pression est montée. Magnifique comportement qui, une nouvelle fois, dessert la romance.

    Tu as tout mon soutien pour la suite !

    Aimé par 2 personnes

  9. Oh la vache !!! Mais c’est honteux ! Je viens tout juste de prendre connaissance de l’histoire. Je trouve cela normal que tu cherches à dénoncer de tels faits ! Il est tout bonnement impossible qu’a ce stade ce soient de simples ressemblances.
    Et bien voilà qui retire une auteure de ma PAL. En plus Ensemble, c’est tout étant mon livre favori de tous les temps, ca me dégoûte encore plus…

    Bravo à toi pour cette lutte !

    Aimé par 1 personne

  10. On ne se connait pas mais je tenais à te dire BRAVO pour ta démarche ! Forcément, tu vas être la cible des fans de l’auteure et tout le monde n’a pas conscience de la gravité qu’a le plagiat (dans le milieu universitaire, on y est très tôt sensibilisé) mais tu fais bien d’en parler. C’est, je trouve, un devoir moral, surtout pour une influenceuse littéraire. Il est injuste de voir qu’une auteure qui plagie se fait signer par de grandes maisons, ça en dit long sur la mentalité… En plus, c’était connu et tu es la première à réagir, c’est hallucinant. Évidemment, on peut utiliser des citations mais il faut en citer la source justement et elle ne le fait nulle part, si je comprends bien.
    J’espère que la maison d’édition prendra des mesures pour faire un exemple car en aucun cas le plagiat ne doit être encouragé, c’est la porte ouverte à beaucoup de dérives. Courage pour les jours à venir et merci d’avoir osé prendre la parole sur ce sujet.

    Aimé par 1 personne

  11. Bravo pour ce que tu fait! Et merci de défendre avec tant de hargne la propriété intellectuelle de chaque auteur! C’est aberrant qu’il y es des gens sans scrupules à ce point et encore plus dans un milieu artistique…

    Aimé par 1 personne

  12. Perso je suis totalement d’accord avec ce que tu dis. Ce n’est pas parce que certains veulent vulgariser le plagiat qu’on doit l’approuver pour autant pfff de toute façon il n’y a pas de dialogue avec ce genre de personne car elle l’admettra jamais être dans le tord -_-

    Aimé par 1 personne

  13. Merci pour cet article ! Tu as eu tout à fait raison on est plus seulement à une citation mais à une tonne de citation là ! C’est dingue ce que les gens ont dit et qu’ils soutiennent ce genre de comportement moi en tout cas je Dis bravo à toi et à tonnerre article très bien écrit !

    Aimé par 1 personne

  14. Bravo! J’avoue que j’ai lu Les anges et j’ai bien aimé. Par contre, à partir du moment où j’ai su qu’elle plagiait, j’ai été dégoutée. Et quand j’y repense, en voyant la plupart de ce qu’elle poste et écrit sur les réseaux sociaux, ce n’est absolument pas du même niveau que « ses » livres (ex: tournures de phrases etc.). Bref, j’espère que cette histoire sera bien tirée au clair.

    Aimé par 1 personne

  15. Bon, je vais certainement être un commentaire de plus dans la masse m’enfin ! Je suis là parce que j’ai découvert en regardant une vidéo des livres d’ali sur youtube qui parlait de ce plagiat (chose qui m’a assez choquée car elle voulait « se dépêcher d’acheter le livre avant qu’il ne disparaisse à cause du scandale », enfin, chacun sa réaction après tout).
    Je ne comprends pas pourquoi tant de haine. Je veux dire, c’est du plagiat, point, il n’y a rien d’autre à dire. Surtout que là, ce n’est pas du petit plagiat. Ce n’est pas une tournure de phrase qui ressemble étrangement à une autre ou que l’inspiration a l’air d’être un peu plus qu’inspirée.

    On va sûrement me prendre pour une idiote, mais je pensais que ça n’existait pas. Enfin si sur internet, mais pas un auteur qui en plagie d’autres. LE CAUCHEMAR. Je m’imagine déjà me rendre compte que mes auteurs préférés n’ont aucune imagination et que je vais devoir les boycotter parce qu’ils ont plagié… impensable.

    Franchement je te soutiens dans ta démarche même si je ne connaissais même pas cette auteur. C’est honteux, et trop facile. Dans ces cas là, moi qui rêve d’avoir un talent d’écriture je vais m’amuser à copier / coller pleins de romans et en sortir un à ma sauce.

    Bref, bien du courage à toi, et je continuerais de regarder cet article pour connaître la suite s’il y en a une.

    Aimé par 1 personne

    1. Je te remercie pour ton commentaire qui, contrairement à ce que tu penses, ne se fond pas dans la masse. Chaque point de vue est à prendre en compte.
      Ce que tu dis ne me choque pas, j’ai vu des réactions aberrantes donc plus rien ne m’étonne. Mais je vais aller voir cette vidéo, juste par curiosité…
      Comme toi, je pensais que le plagiat n’existait pas dans les romans, ce qui explique que je sois tombée de si haut.
      Quoi qu’il en soit, merci pour ton soutien !

      J'aime

      1. Je crois que ça se passe vers 11 minutes si tu ne veux pas tout regarder 🙂 je ne pense pas que ce soit dit avec mal mais je trouve quand même ça aberrant d’avoir ce genre de réaction. C’est comme si on acceptait « malgré tout » d’acheter quelque chose de volé parce qu’il n’y en aura plus …

        Aimé par 1 personne

    2. Je viens de voir sa vidéo que j’avais raté et que c’était une booktubeuse que je suivais surtout pour les thrillers, les romances ne m’intéressent pas vraiment mais alors là elle m’a déçue aussi car comme tu dis c’est comme si elle cautionnait le plagiat en étant au courant du scandale mais en voulant toujours le lire 😦 et ce n’est pas que elle mais d’autres lectrices qui pensent ça et s’en foutent du scandale car ils aiment « sa plume et aiment ses livres » mais MDR déjà « sa plume » étant donné qu’elle a plagié plein de textes et plein d’auteurs qui nous dit que ses romans c’est elle qui a écrit? Bien-sûr il y a le doute et on ne peut plus parler de « sa plume » puis qu’elle a copié et plagié plein d’autres auteurs donc pour moi ce n’est pas une « auteur » dont un ou une auteur(e) choisit ses mots, écrit avec ses propres mots et ne choisit pas la facilité en copiant les autres sinon ce n’est plus « un ou une auteur(e) » alors que plein d’autres ne sont pas publié et ont du talent! pour moi cette « auteure » n’a pas de talent puisqu’elle copie et plagie les autres mais elle vend quand même et les lectrices s’en fichent du plagiat car ils aiment ses livres et sa plume? mais mdr

      J'aime

      1. Je suis exactement d’accord avec toi. J’aime bien Alicia mais c’est vrai que quand elle a dit ça je me suis dis : Euh, tu aimes vraiment les livres ou quoi pour pouvoir dire une chose pareil ? Le plagiat, peu importe le domaine où il est pratiqué est inadmissible. Après comme je disais, je ne sais pas vraiment si elle s’est rendue compte de ce qu’elle disait, mais ça m’a marqué.
        Ensuite, je trouve qu’en plus d’être idiote de plagier, l’auteure nous prends vraiment pour des c*** , parce que plagier du Levy ou n’oublie jamais… sérieusement ? Comme si personne n’allait le remarquer ! C’est quand même Levy et un film hypra connu !
        Ce qui me gêne encore plus c’est le plagiat de la fille sur Wattpad. Parce que plagier quelqu’un de connu qui vit de ses écrits et dont on sait direct que c’est du plagiat c’est facile, mais plagier une inconnue qui mériterait justement d’être connue pour cette phrase, ça c’est rageant.
        Je ne la connaissais pas mais je n’ai clairement pas envie de la connaître.

        J'aime

  16. Coucou !
    Je trouve ça effarant, de plagier ainsi, surtout à répétition. Et surtout en ayant à l’esprit toutes les perles cachées qui méritent d’être publiées sans que ce soit le cas.
    Juste, je me suis sentie un peu agressée par la fin de ta note… Je n’étais pas au courant mais à la vue de ta verve, j’ai été légèrement dérangée.

    J'aime

      1. Regarde d’où vient cette histoire… regarde Luigi da Porto, Bandello …
        Tout le monde pense que cette histoire est de Shakespeare mais il l’a reprise en modifiant seulement cetraines choses et en incluant 2 perso.
        Le scène du balcon est reprise directement de la version de Bandello… Par exemple.

        J'aime

  17. Oups en relisant mes messages je constate que tu pourrais prendre ça pour de la dérision ou de la moquerie mais ce n’est pas ça. Je suis plus pour « rendons à César, ce qui est à Cesar »!

    J'aime

  18. Bonjour et merci pour cet article. Le plagiat est une vraie plaie pour les auteurs et vous avez bien fait de relever le maximum de correspondances entre le texte de cet auteur et ceux d’autres auteurs. Cependant, il n’appartient qu’aux auteurs à qui appartiennent le droit d’auteur de porter une action en justice. Si je trouve votre révolte tout à fait légitime, je suis contre toute forme de cyber-harcèlement, et faire le tour de toutes les plateformes littéraires pour « démonter » quelqu’un n’est pas de la justice mais fini par flirter avec le harcèlement. La justice a son système et seuls les auteurs plagiés sont à même de porter l’affaire devant un tribunal. Votre rôle était de les prévenir, libre à eux d’agir ou non. Je suis opposée à cette tendance qui consiste à considérer comme « justice » le fait de traîner dans la boue une personne en place publique. Si cette auteur a commis un délit, c’est à la justice de le dire et de la condamner. Si je ne peux que saluer votre volonté de protéger le travail des auteurs, je suis choquée de constater que vous flirtez vous-même avec le contournement de la loi. Internet ne remplace pas le système judiciaire, et l’une de ses premières règles en démocratie : chaque accusé à droit à un avocat et à un système de défense. Livrer quelqu’un en pâture sur la toile est plus proche des méthodes inquisitoriales que de la justice. On dit souvent que  » Le mieux est l’ennemi du bien » et je votre volonté de bien faire vous a entraîné sur une pente savonneuse. Contactez les auteurs et les maisons d’édition mais laissez à chacun sa responsabilité d’enquêter et de décider s’il faut une action en justice.

    J'aime

    1. Votre message aurait peut-être eu du sens il y a quelques semaines, mais il n’en a plus aucun aujourd’hui. C’est un peu tard pour se révolter de ma façon de faire alors que l’affaire s’est tassée et que j’attends juste tranquillement d’avoir des nouvelles. Bref…

      Aimé par 1 personne

    1. Coucou, je pense qu’elle a dit ce qu’on lui a demandé de dire et qu’il faut être sacrément culotté pour dire « qu’on ne savait pas », mais ça reste mon avis personnel.
      Je n’en ai pas parlé car je ne veux pas remettre cette histoire sur le tapis encore une fois, chaque fois tout me retombe dessus donc maintenant je préfère laisser les choses se régler avec la ME.

      J'aime

  19. Juste merci …
    Jusqu’à que je lise cet article, j’ adorais les livres de cette auteure. Je suis totalement dégoûtée d’apprendre cela, mais heureuse que cela m’empêche à l’avenir d’acheter ses livres. J’espère vraiment qu’elle aura à faire face à ses erreurs au niveau légal parce que c’est impensable qu’on la laisse faire !

    Aimé par 1 personne

  20. Le passage d Austin avec le meilleur ami de son père et amant de sa mère quil a frappé est la scène du film twilight love 3 mètre au dessus du ciel. C’est exactement la même histoire avec le frère qui le sort de sa galère le père qu’il ne voit plus et l’aménagement chez son frère c vraiment la même scène que le film avec H… bref je dit ça je dit rien mais pas que du copie d auteur les films y passent aussi apparemment

    Aimé par 1 personne

      1. C sur que c dommage. Je suis assez déçu c’est clair que ce n est pas facile d’écrire et normal de s’inspirer de ce que l’on lit ou voit mais de la à recopier ou tirer carrément une histoire d un film c’est assez extrême. Enfin bref merci de nous informé ton article m a été bien utile je ferai plus attention à ce que je lis à présent. Bonne journée

        Aimé par 1 personne

  21. Bravo pour cette enquête impressionnante, que je découvre, et pour te battre afin de défendre les droits des auteurs.
    Je suis choquée de ces plagiats, presque mot pour mot. Qu’on soit « inspirés » par des scènes et des émotions tirées de livres ou de films, c’est une chose, mais là, ce sont carrément des phrases et paragraphes entiers, c’est clairement du copier-coller. 😱
    À mon avis, la ME n’a pu faire autrement que de publier le tome 4 (qui devait être prêt depuis des mois) mais ne va plus s’engager sur les autres…
    En espérant que tout cela ne t’aura pas ôté le plaisir de lire, bonne continuation !

    Aimé par 2 personnes

  22. Bonjour,
    Merci, Merci pour ton article qui va me permettre de ne pas dépenser une fortune dans les livres d’une prétendue auteure..
    Voilà des mois que j’entendais parler de cette histoire sans comprendre alors j’ai cherché sur google et j’ai trouvé ton article. C’est parfaitement expliqué avec un nombre incalculable de preuves. Félicitations pour ton travail. Malheureusement je suis déçue qu’il n’y ait pas eu de suite.. Pour le moment, j’avoue que je continue à acheter certains de chez Hugo Roman, mais c’est le temps d’arriver à lire sans problème en anglais.. en plus de cette affaire, on peut régulièrement trouver d’énormes fautes..
    Bref.. Mon porte feuille et moi même vous remercions pour cet article.
    Avez vous abandonné les poursuites? Si besoin de soutiens vous pouvez compter sur moi
    Bonne journée

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce beau commentaire et tous ces encouragements 🙂 effectivement, je me suis un peu retiré de cette affaire étant donné les réactions plus que virulentes de certains.
      Je pense tout de même que mon article a pu ouvrir les yeux de nombreuses personnes, ce qui est déjà énorme. Je ne m’attendais pas à avoir autant de réactions honnêtement.
      Tina Ayme est maintenant fichée et catégorisée, elle a d’ailleurs été supprimée de l’affiche pour le festival New Romance, ce qui est déjà un grand grand pas ☺️
      Je ne pense pas que nous aurons plus de nouvelles concernant cette histoire mais j’ai au moins l’impression d’avoir un tout petit peu rendu justice, et ça me suffit amplement.
      Merci encore !

      J'aime

  23. Quelle histoire je viens de découvrir linfo à l’instant !
    Pour le festival je pense surtout que c’est l’auteure qui n’a pas voulu y participer étant donné la polémique !
    Car je sais pas si tu as remarqué mais ses livres sont partout ! Même dans le petit Leclerc de ma ville… les magasins commandent les 100 premiers livres les plus vendus… ça m’étonnerais que la maison se débarrasse d’elle vu le succès malgrès tout!
    Mais bon tu as raison tu as informé maintenant laisse faire les me.
    Je suis deg pour elle ses livres sont tellement bons !

    J'aime

    1. Hello,
      Non c’est bien là ME qui l’a supprimée de sa liste d’invités (et il était temps qu’ils le fassent si tu veux mon avis)
      Et pour les livres, ils ont été envoyés avant la polémique d’apres ce que j’ai compris donc pas possible de les retirer de la vente.
      Mais s’ils décident de la republier quand même (ce qui m’etonnerait) elle n’aura plus le succès qu’elle a eu, malheureusement pour elle.

      J'aime

  24. J’en avais vaguement entendu parler mais ne lisant pas ce genre littéraire, je ne m’etais pas attardé sur cette histoire. Quand je lis ton article, je tombe des nues, je trouve ça honteux. Elle ne se contente pas de plagier un auteur… Non. Elle se sert chez tout le monde et une ME publie ça… Comme tu la si bien dis, qu’elle hypocrisie.. merci en tout cas pour ton article. Bisous

    Aimé par 1 personne

      1. Je t’avouerai que je ne suis pas encore aller voir mais j’imagine aisément le truc très banal, simple et uniquement dans le but d’apaiser les esprits et de pouvoir reprendre les ventes… Ce qui me fait d’ailleurs doucement rire. Je vais continuer de ne pas m’intéresser à cette femme et à ses ecrits. 😉

        Aimé par 1 personne

  25. Un grand merci pour cet article et ton travail. Ce qu’a fait cette femme (on ne peut en aucun cas la qualifier d’auteure !!) est scandaleux et ses excuses sont à mourir de rire. Je ne comprends pas comment certains peuvent la défendre !
    Tu as réussi quelque chose car elle ne sera pas au festival New romance et je pense que vu ses ventes, la ME n’a pas dû prendre cette décision de gaité de cœur !

    J'aime

  26. je suis revenue pour essayer de prendre des nouvelles depuis et je suis choquée que ça n’ait pas bougé mais en même temps pas entièrement étonné vu que cette maison d’édition pense qu’au fric

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s