Romance

Étoiles dans le ciel du sud de Elizabeth Haran

Capture d_écran 2018-03-11 à 13.28.16

Londres, 1954. Estella mène une vie des plus confortables… jusqu’à ce qu’elle découvre que son mari, en plus d’avoir fermé son cabinet d’avocat et dilapidé leur fortune, la trompe. Le cœur brisé, Estella décide de refaire sa vie en Australie, où un poste de vétérinaire l’attend. Mais la jeune femme n’est pas seule à effectuer la traversée : elle est enceinte.

Arrivée à Kangaroo Crossing, Estella déchante. Peuplé d’une poignée d’habitants, le hameau est infesté de mouches et la chaleur y est suffocante. Et tous observent la nouvelle venue d’un œil suspicieux.

Parviendra-t-elle à gagner le respect et la confiance des habitants du village, plutôt rustres ? Un pari d’autant plus difficile à relever qu’elle leur a caché plusieurs pans de son passé. Et que ce dernier pourrait bien la rattraper… Dans un décor aussi magnifique que âpre, tous les éléments qui ont fait le succès des sagas de Tamara McKinley et de Sarah Lark se trouvent ici réunis.

(amazon.fr – Étoiles dans le ciel du sud)

28208065_10214878188808772_739785380_o


Capture d_écran 2018-03-11 à 13.28.21

Quoi de mieux qu’un dimanche grisailleux pour vous parler d’une de mes dernières lectures pour le moins ensoleillée… Étoiles dans le ciel du sud est ce genre de livre qui vous dépayse complètement, et c’est exactement ce dont j’avais besoin. Vous l’aurez deviné, j’ai adoré ma lecture qui a d’ailleurs frôlé le coup de coeur.

L’histoire est tout simplement magnifique. Et si on a d’abord le coeur déchiré pour Estella qui va de déception en déception, on reste plein d’espoir pour elle. L’Australie qui s’offre à nous fait rêver et est en même temps très loin de ce qu’on imagine… J’aurais aimé être capable de traverser le livre pour rejoindre Estella dans son petit coin de paradis.

Estella est ce genre de personnage qu’on admire car elle ne baisse jamais les bras. Elle est pleine de courage et ne renonce devant aucune difficulté. Elle persévère et finit par se faire sa place dans ce petit village australien où elle n’était, au départ, pas la bienvenue.

En ce qui concerne l’écriture en tant quelle telle, c’est un livre espagnol à la base et j’avais un peu peur de la traduction mais franchement, je tire mon chapeau ! J’ai rarement vu de si belles traduction avec un vocabulaire beau et recherché. Ça fait plaisir d’avoir des lectures d’un tel niveau et certains devraient prendre exemple.

Je ne remercierai jamais assez les éditions L’Archipel pour cet envoi, car sans eux, je pense que je serais probablement passée à côté de ce livre qui pourtant vaut le détour. Je pense d’ailleurs lire d’autres livre d’Elizabeth Haran car elle a une plume splendide et qui nous emporte très rapidement.

La seule petite chose qui m’a dérangée, c’est l’intrigue parfois plate et lente et le fait de passer à un autre endroit d’un paragraphe à l’autre. Autrement, ce n’est que du positif, et ces points négatifs n’enlèvent rien au plaisir que j’ai eu à lire ce livre ni à la qualité de celui-ci. Je vous le recommande donc vivement si vous aimez les grands voyages et les débuts d’une toute nouvelle vie.

À très vite,
Fanny


Capture d_écran 2018-03-11 à 13.28.27

8,5 / 10

4

Intrigue : 7 / 10
Univers : 10 / 10
Personnages : 8 / 10
Écriture : 9 / 10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s