New Romance

Room Hate de Penelope Ward

Justin et Amélia sont amis depuis l’enfance. Ils ont même été amoureux à l’adolescence. Ils ont passé toutes leurs vacances dans la maison de la grand-mère d’Amélia, leurs parents respectifs étant souvent absents.Quelques années plus tard, ils héritent de la maison. Amélia, qui est institutrice, décide immédiatement d’aller passer ses vacances dans ce lieu qu’elle aime tant.Elle est loin d’imaginer que Justin a eu la même idée. Il débarque un matin avec sa guitare et sa petite amie Jade.C’est là que les choses vont se compliquer et que les incompréhensions du passé vont ressurgir.La cohabitation va s’avérer plus que difficile.Sauront-ils se parler ?

(amazon.fr – Room Hate)

27717949_10214782252450423_1208693982_n


Mon avis

« La musique est l’expression de tout ce pourquoi on vit, elle reflète la passion nichée au fond de notre âme. Je vis pour toi. Tu es ma passion. »

Par où commencer… On m’avait dit tellement de bien de ce livre et j’avoue avoir été  plutôt déçue. Mais c’est peut-être justement parce qu’on m’en a tellement parlé que j’ai sans doute mis la barre trop haut… Je ne sais pas.

L’idée de départ était pourtant bonne. Mais je n’ai réussi à m’attacher ni aux personnages, ni à l’histoire. De plus, les dialogues au début du roman sonnent faux, rien ne semble naturel et j’avoue que ça m’a beaucoup dérangé (je me suis d’ailleurs surprise à lever les yeux au ciel à de nombreuses reprises). Heureusement, cet aspect s’améliore au fil des pages. Je ne me suis pas non plus sentie impliquée dans cette lecture du fait que les personnages ne sont, selon moi, pas assez aboutis. De ce fait, je ne me suis pas sentie triste ou désolée pour eux, car je n’ai pas eu l’impression de les cerner complètement. Amelia, la narratrice, me semble d’ailleurs très passive et spectatrice de sa propre histoire.

Ce livre se lit facilement et rapidement, l’écriture est fluide, mais il manque quelque chose… de l’action. En effet, mis à part un ou deux rebondissements qui n’impactent pratiquement pas le cours de l’histoire, il ne se passe rien. On pense au début du récit qu’il s’est passé quelque chose d’incroyable pour que l’héroïne quitte sa ville natale, mais au final on se rend compte que tout n’est que du cinéma. Comme si l’auteure avait cherché à combler des vides. Et loin de moi l’idée de critiquer Penelope Ward, je trouve qu’elle a fait un travail remarquable. Et, je le répète, nombreux sont ceux qui ont aimé Room Hate.

Mais voilà ce qui m’a le plus dérangé : on connait la fin de l’histoire dès les premières pages (comme dans tout roman de ce genre vous allez me dire), mais ici on pourrait carrément écrire le prologue après avoir lu les deux premières pages. C’est dommage, car il y avait du potentiel.

Après, ce roman contient tout de même du positif rassurez-vous ! En effet, j’ai beaucoup aimé les flashbacks qui nous permettent de comprendre la relation qu’ont entretenue Amelia et Justin à une certaine époque. Ensuite, bien qu’on soit dans de la new romance, j’ai apprécié que l’auteure ne nous bombarde pas de scènes érotiques. Au contraire, elles sont minimes et relativement soft.

Je trouvais cela important de vous partagez mon avis sur cette lecture, bien que plutôt négatif, car cela permet de le confronter à tous ceux qui ont aimé et de voir que « les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas » ! Alors, j’espère que vous vous lancerez quand même pour, à votre tour, vous faire votre propre avis. Et puis qui sait, peut-être que vous aimerez !

À très vite !
Fanny


Ma note

6 / 10

3

Publicités

6 commentaires sur “Room Hate de Penelope Ward

      1. Ahahha ! Pas de problème je me disais bien que je n’en avais jamais entendu parler 😂 mais oui, le résumé n’est pas emballant non plus je trouve, je me suis laissée convaincre par les nombreux avis positifs ! Après comme j’ai dit, chacun perçoit un livre à sa manière ☺️

        Aimé par 1 personne

  1. Contrairement à toi, je l’ai lu dès sa sortie et juste après « Stepbrother ». L’intrigue était plutôt banale, mais le fond de l’histoire du moins en ce qui concerne les personnages, m’avaient bien plu. J’ai juste fait trop de rapprochements par rapport à Justin Bieber ^^, mais ça c’est les débris de mes 14 ans qui sont restés dans mes veines. Dur dur de les faire partir.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s