Romance

Marina Bellezza de Silvia Avallone

Une vallée du Piémont, dans les contreforts des Alpes, autrefois prospère. L’industrie lainière qui la faisait vivre s’est délocalisée au début des années 2000 et dans ces petites villes à présent désolées, les jeunes se résignent à voir la crise s’éterniser. Mais Andrea et Marina, eux, ont des projets d’avenir. Lui rêve de plaquer sa famille bourgeoise et ses diplômes universitaires pour élever des vaches dans la ferme d’alpage de son grand-père. Elle écume les kermesses et les télécrochets dans l’espoir de devenir une star. Avec son allure et sa voix de déesse, une volonté de fer et la morgue de ses vingt ans, Marina est convaincue que sa place est au centre des regards faute d’avoir su retenir celui de son père. Andrea et Marina. Attraction et répulsion. Tout semble les éloigner et pourtant une passion dévorante les unit depuis l’adolescence, une fièvre qu’ils se promettent à chaque fois d’éteindre. Mais est-il raisonnable d’être sage quand  » (leur) génération (est) exclue de tout, née au mauvais moment au mauvais endroit. Alors autant se retirer sur la frontière. Rebrousser chemin, désobéir.

(amazon.fr – Marina Bellezza)


Mon avis

Dans ce livre qui m’a été envoyé par Kube, on découvre une histoire douce, écrite d’une plume légère, on se laisse emporter et on tourne les pages sans même s’en rendre compte. Marina a un parcours de vie assez particulier que j’ai trouvé très intéressant. Dès les premières pages, on saisit tout de suite l’ampleur des sentiments qui unit nos des personnages principaux.

En ce qui concerne le caractère des personnages, j’ai adoré Andréa que j’ai trouvé très terre-à-terre et qui se bat contre vents et marées pour réaliser ses rêves tout en essayant d’y inclure Marina, son amour de jeunesse qui ne s’est jamais éteint. De l’autre côté, on a Marina justement qui est détestable au plus haut point ! Cette fille est insupportable, tellement ingrate, égoïste et irrespectueuse que j’ai plusieurs fois eu envie de jeter mon livre par la fenêtre (si, si, c’est véridique).

On passe parfois très rapidement sur des éléments pourtant important mais j’ai trouvé que ça n’enlevait rien à l’histoire, au contraire ça lui donne du rythme. Après, les retrouvailles et les séparations à répétition, ça devient un peu lassant au fur et à mesure de la lecture.


Ma note

6 / 10

3

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s