Science-fiction

Red Rising de Pierce Brown

Tome 1 : Red Rising

L’histoire se déroule dans un monde complètement transformé et restructuré. Mars et de nombreuses autres planètes, y compris la lune, sont colonisés. Le pouvoir est hiérarchisé par couleur, les Ors occupant le sommet de la pyramide tandis que les rouges, à sa base, sont traités en esclave. Dans cette société, il n’y a pas de place pour le changement. C’est dans cet univers que Darrow, un rouge, a grandi avec sa famille et l’amour de sa vie, jusqu’à ce jour fatidique où sa vie bascule et que tout lui est enlevé.


Mon avis

« L’acier a du pouvoir. L’argent a du pouvoir. Mais, bien plus que tout le reste, les mots ont du pouvoir. »

J’ai beaucoup apprécié ce roman qui, selon moi, contient diverses caractéristiques nécessaires à un best-seller. L’histoire nous est racontée du point de vue de Darrow, un jeune garçon de 16 ans qui va voir sa vie complètement chamboulée. En effet, en commençant la lecture, on comprend très vite qu’on se trouve dans une société non seulement hiérarchisée (quelques pages au début du livre sont d’ailleurs consacrées à l’explication de cette société peu commune) mais également anti-démocratique. Ici pas de place pour l’égalité et encore moins pour la justice.  les rouges du bas de l’échelle sont traités en esclaves, travaillant depuis des siècles, de génération en génération, du matin au soir pour déterrer de l’héllium 3 qui permettra de rapatrier de nouveaux terriens sur mars. Du moins, c’est ce qu’on leur fait croire. Alors qu’un soulèvement se prépare, Darrow se voit contraint à être transformé en Or afin d’attaquer l’ennemi de l’intérieur.

Si ce début de roman est particulièrement bien ficelé, j’ai regretté un manque de détail quant au lieu où se déroule l’histoire. On comprend en effet que Darrow se trouve sur mars mais au fil de la lecture, on se perd, on ne sait plus où l’on se trouve ni d’où viennent les nouveaux personnages. J’ai également trouvé que certains titres de chapitres étaient trop explicites, ce qui fait qu’avant même de lire le chapitre en question, on peut imaginer à l’avance ce qui va s’y passer.

L’histoire en elle même est, pour moi, une belle réussite. J’y ai d’ailleurs retrouvé un peu de Red queen (les Argents et les Rouges), un peu de Phobos (l’environnement sur mars) et un peu de Hunger Games (le « jeu » dans un champ de bataille grandeur nature).  Au-delà de la bataille qui s’étale sur la moitié du roman, on a une réelle remise en question de la manière dont la société est hiérarchisée ainsi qu’une réflexion sur la meilleure stratégie à mette en place afin de mener son clan à la victoire. Seulement, encore une fois, les règles du jeu ne semblent pas être les mêmes pour tout le monde… (société inégale)

Je salue également le rythme soutenu de la plume de Pierce Brown qui m’a permis de rester accrochée à ce roman des heures durant. J’ai vraiment aimé la vitesse à laquelle se déroulait l’histoire sans jamais s’attarder sur des détails inutiles. En 480 pages, on partage ainsi deux ans de la vie de Darrow et cela semble s’étaler sur un mois. De plus, je suis plus habituée à une narration féminine et cela m’a complètement changée de lire cette histoire à travers le regard d’un homme. C’était réellement dans son ensemble une belle expérience.


Ma note

8 / 10

4


Tome 2 : Golden Son

Dans ce deuxième tome, on retrouve Darrow deux ans après sa participation au grand jeu. Maintenant surnommé le Faucheur, il a acquis une réputation d’Or invincible. Mais Darrow n’oublie pas son objectif, sa mission et la raison pour laquelle il a été transformé en Or. Seulement, en sous-estimant son ennemi, Darrow perd tout. Il est alors contraint d’élaborer une nouvelle stratégies au risque que ses efforts aient été vains.

Mon avis

« Un foyer n’est pas l’endroit d’où l’on vient, c’est l’endroit éclairé dans les ténèbres. »

En refermant ce deuxième tome, je me demande commnet je vais pouvoir vous faire part de tout ce que j’en pense sans vous spoiler. Commençons par le commencement. Tout d’abord, j’ai été un peu secouée de retrouver Darrow, le héros de cette histoire, deux années plus tard alors que seulement quelques minutes s’étaient écoulées entre le moment où j’ai refermé le tome 1 et le moment où j’ai ouvert le tome 2. Mais croyez moi, le temps d’adaptation est très bref, on est rapidement replongé dans l’histoire puisqu’on se retrouve encore une fois au coeur de l’action.

Cependant, trop d’action tue l’action (hein, quoi ?) Je vous explique : autant j’ai adoré ne pas avoir une minute de répit pendant ma lecture, autant je me suis emmêlée les pinceaux une bonne dizaine de fois. Voilà le tableau : on a au moins cinquantes personnages de maisons différentes qui interviennent tous à des chapitres différents, avec cinquantes lieux se trouvant évidemment sur des planètes différentes et cinquantes alliances qui se font et se défont… D’accord, j’exagère, mais c’est presque ça, promis.

Mis à part ça, je dois avouer que les descriptions étaient beaucoup plus présentes et précises dans ce deuxième tome, ce qui m’a permis de mieux visualiser l’environnement dans lequel se déroule l’histoire. Grâce à cela, j’ai également pu apprécier davantage des personnages qui ne m’avaient pas plu dans le premier tome. Les batailles (et il y en a un paquet, croyez moi) sont également décrites de manière très juste et toujours avec un grand soucis du détail, ce qui nous donne presque l’impression d’y être, nous aussi.

Je dois avouer que j’avais été quelque peu déçue de la fin du premier tome qui n’apportait pas grand chose à l’histoire selon moi. Mais alors la fin de ce deuxième tome est juste incroyable. Comment vous dire que je suis encore choquée de la tournure qu’a pris l’histoire… Je ne peux d’ailleurs pas attendre plus longtemps avant de me plonger dans le tome 3. Tous les efforts de Darrow sont remis en cause, et toutes les alliances aussi d’ailleurs. Je vous laisse imaginer l’affaire, mais je peux vous dire que ça promet une suite grandiose. C’est tout pour mon avis sur le tome 2 que, vous l’avez remarqué, j’ai beaucoup aimé. Quant à nous, on se retrouve dès que j’ai fini le tome 3 pour un nouvel avis ! Merci de me suivre, des bisous.


Ma note

8 / 10

4


Tome 3 : Morning Star

Le faucheur n’est plus. Complètement brisé, Darrow est plus déterminé que jamais à briser ses chaînes pour détruire la pyramide qui règne sur la société.


Mon avis

« Et si nous tombons, d’autres prendront nos places. Car nos sommes la marée qui monte désormais à l’assaut de vos murs. »

Dans ce troisième volet, on retrouve un Darrow méconnaissable. Il est affaibli et brisé physiquement et moralement. C’est avec l’aide de ses amis et de sa famille qu’il va, petit à petit, se reconstruire.  D’abord déçue de ne pas retrouver le faucheur tel qu’on le connait, j’ai apprécié assister à sa nouvelle ascension. La vidéo de son sculptage a été révélée et le monde connait maintenant son identité, il n’est pas or mais rouge. Il doit alors rebatir sa réputation et essuyer les critiques et les regards lourds de sens.

 Après avoir lu les deux premiers tomes, on peut très facilement imaginer autout de quoi va tourner le troisième. La guerre se poursuit et Darrow n’a aucun répit. Autant c’est très chouette au début, autant en refermant le livre on ne peut plus entendre le mot « guerre ». La seule différence ici, c’est que Darrow va s’attaquer au pouvoir suprême : Octavia au Lune. Pour parvenir à ses fins, le faucheur met au point des plans et des stratégies tous plus fous les uns que les autres. Le problème, c’est qu’on a l’impression que tout est trop facile pour Darrow et que, peut importe les pièges posés sur sa route, il aura déjà tout prévu pour s’en sortir. Ça en devient limite agaçant…

Légèrement en deça des tomes précédents, j’ai tout de même pu apprécier les qualités de ce troisième tome. Notamment les rebondissements présents tout au long de la lecture et qui nous font passer par de nombreux états (colère, surprise, peine, angoisse, et j’en passe !) ou encore le dénouement final qui remet un peu de baume au coeur après tant de morts. De plus, j’ai trouvé l’histoire vraiment entrainante, surtout après une fin comme celle du tome deux. Cependant, je regrette l’annonce de la sortie d’un quatrième tome qui, selon moi, n’a pas sa place. Il aurait sans doute été préférable de ne pas tirer l’histoire en longueur et de faire en sorte de conclure ici l’histoire de Darrow et de sa femme Eo, qui rêvait d’un monde meilleur.


Ma note

7,5 / 10

4

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s