Young Adult

Thirteen Reasons Why de Jay Asher

Hannah s’est suicidée. Mais Hannah ne voulait pas que son geste reste injustifié. C’est pourquoi Hannah a imaginé une mise en scène afin de dénoncer chaque personne ayant joué un rôle dans sa décision.

C’est en rentrant de l’école que Clay découvre un colis devant sa porte. L’expéditeur n’étant pas référencé, c’est par curiosité qu’il décide d’ouvrir le paquet. Il est d’abord étonné d’y trouver six cassettes dont les faces sont numérotées de un à treize, mais en écoutant la première, il s’aperçoit rapidement qu’il s’agit des dernières confidences d’Hannah avant son suicide. Celle-ci explique qu’elle a dédié une face à chaque personne ayant influencé sa décision. Clay est le neuvième sur la liste. Que s’est-il réellement passé dans la vie d’Hannah pour qu’elle en arrive là ?


Mon avis

« Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer. »

Tout d’abord, en tant que future enseignante, sachez que je prends très au sérieux ce genre de situation. Très peu de choses concernant le suicide sont mises en place dans les écoles, très peu de personnes auxquelles se confier également. Or, rares sont ceux qui n’ont jamais été confronté, de près ou de loin, à un suicide. De plus, les adolescents aujourd’hui ont très peu conscience des conséquences que peuvent avoir leurs actes et leurs paroles, aussi minimes soient-ils. C’est pour quoi je ne peux que conseiller aux enseignants de faire lire ce livre à leurs élèves. Cela leur permettrait de prendre conscience du fait qu’un geste, même futile, peut avoir des conséquences désastreuses.. On ne sait jamais exactement tout ce à quoi une personne est confrontée, autant éviter alors au maximum d’aggraver les choses. Une phrase présente sur la quatrième de couverture résume d’ailleurs parfaitement cette pensée : La vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer…

Avant de commencer cette lecture, on peut se dire « encore un livre sur le harcèlement scolaire ». Mais là où l’on se trompe, c’est quand on imagine que ce livre est comme tous les autres du même genre. Je vous le dis très clairement : non. Ce livre n’est pareil à aucun autre. Certes, c’est un sujet délicat, mais il est traité avec une extrême lucidité, sans jamais tomber dans l’excès. Et puis surtout, c’est sont originalité qui le distingue des autres. On se trouve dans une narration en deux temps, parallèle, puisqu’on alterne entre les pensées de Clay et la voix d’Hannah sur les cassettes. Parfois un peu déroutant, il faut être accroché pour suivre. Mais plus original encore, cette touche de rétro avec les cassettes audio avec lesquelles je me suis beaucoup amusée étant petite et que les adolescents d’aujourd’hui n’ont probablement jamais connu.

J’ai trouvé ce livre aussi captivant que troublant et doté d’un suspense insoutenable : qui est le prochain ? que s’est-il réellement passé ? On ne peut définitivement pas sortir indemne de cette lecture. En refermant ce livre, on est mal à l’aise et on se pose des questions sur notre propre expérience. Avons-nous contribué, de près ou de loin, au malheur de quelqu’un ? Et dans l’autre sens, une personne nous a-t-elle fait souffrir sans même le savoir ? J’ai beaucoup aimé cette morale selon laquelle un simple geste, une parole banale, peut comme on dit être la goute qui fait déborder le vase. Si l’on devait d’ailleurs retenir une seule phrase de ce roman, ce serait celle-ci : « Tout… a une influence sur le reste. » Ce qu’Hannah appelle l’effet boule de neige.

Pendant ma lecture, je suis passée par toutes les émotions possibles et imaginables… Haine, rencoeur, tristesse, déni, colère, peur, affection, et j’en passe. Pour illustrer mes propos, plus j’en apprenais sur Hannah, plus j’étais en colère contre ses sois-disants ami(e)s, professeurs, connaissances. J’ai également ressenti de la rancoeur envers tous ces inconnus, témoins des faits, mais qui n’ont rien fait. C’est un comportement inacceptable et pourtant fréquent. Mais la sagesse contenue dans les paroles de Jay Asher permet de relativiser et de se remettre en question. Si je peux vous donner un conseil, n’ayez pas peur de vous confronter à cette histoire, vous ne pourrez qu’en ressortir grandi.


Ma note

Il s’en est fallu de peu pour que cette histoire soit un coup de coeur.

8 / 10

4

 

 

Publicités

4 commentaires sur “Thirteen Reasons Why de Jay Asher

  1. Je ne peux que te féliciter pour ton article, qui est très bien écrit et qui retranscrit très exactement ma pensée ! Je suis d’accord avec toi, il faudrait faire lire ce bouquin aux plus de jeunes possible (même au moins jeune, il n’est jamais trop tard) pour que chacun puisse prendre conscience de l’impact de ses actes sur les autres.

    Aimé par 1 personne

  2. Ta chronique a fait écho en moi, qui ait subit du harcèlement au collège.
    Si j’avais eu plus de personnes sur qui compter pour tenter de me remonter le moral, me soutenir face à ces 2 garces, ça m’aurait peut-être éviter d’être prise pour une « lèche bottes des CPE » jamais prise au sérieux. Je n’ai pas encore lu le livre, ni vu la série. Certainement parce que j’ai peur de retomber dans mon passé sombre, ces années où je ne me sentais pas bien dans ma peau et où j’avais l’impression que tout le monde s’en foutait de moi. Même si je garde quand même des instants de bonheurs de ces quelques années dures à surmonter. Car c’est là que ma passion pour la lecture et l’écriture sont nées. Le début de ma vie de blogueuse.

    Aimé par 1 personne

    1. Je pense effectivement qu’il ne vaut mieux pas remuer le passé et laisser les mauvaises choses à ce qu’elles sont, le passé justement. Continue à aller de l’avant, tu m’as l’air épanouie ajd et c’est tout ce qui compte !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s